Accueil > Médias > La petite Reine Miko > Equipes

Equipes

Miko confirme en 1975 son engagement dans le monde du vélo en créant sa première équipe pour le Tour de France. D’autres suivront, participant à la Grande Boucle et à d’autres courses ou critériums.

Déjà présent avec le Maillot Jaune, Miko s’engage vraiment dans la course en créant son équipe en 1975 pour le 62e Tour de France. Louis Ortiz s’est associé avec le vicomte Jean de Gribaldy, fabricant de vélos. Hubert Mathis est le mieux classé et termine 41e de ce Tour remporté par Bernard Thévenet.

 

Deux ans plus tard, l’équipe est devenue “Miko-Mercier-Hutchinson”. Miko entend jouer les premiers rôles après une 33e place acquise en 1976 par Mathis. Pour l’édition 1977, l’équipe compte le Néerlandais Joop Zoetemelk, dauphin du Tour 1976. Son heure n’est pas encore venue, il termine 8e devant ses équipiers Raymond Delisle (9e) et Raymond Martin (11e). En 1978, le leader Miko termine 2e derrière Hinault, mais “Miko-Mercier” monte sur la plus haute marche au classement des équipes ! Une performance obtenue grâce à la régularité de Seznec (5e), Nilsson (11e) et Martin (12e).

L’année suivante, Zoetemelk termine pour la cinquième fois sur la seconde marche du podium, mais il a remporté la prestigieuse étape de l’Alpe-d’Huez. En 1980, Raymond Martin prend la relève, il se classe 3e avec le maillot à pois et “Miko-Mercier” est encore la meilleure équipe…

Après quelques années de répit, Miko revient une dernière fois avec “Miko-Kas” et Sean Kelly dans les rangs (Maillot Vert 1985). L’aventure se termine en 1987.

Les équipes Miko se sont aussi illustrées sur d’autres courses, à l’image de Kelly, vainqueur de Paris-Roubaix, Milan-San Remo et Paris-Nice en 1985.