Accueil > Logistique > Transport

Transport

Dans les années 50-60, Miko devient un géant national de l’industrie alimentaire. Au sommet de cet empire en devenir, Louis Ortiz se compare à un général dont ses frères sont les lieutenants. Miko développe donc sa flotte de véhicules frigorifiques pour en faire une véritable armada…

L’ère des triporteurs et des motocyclettes est bien loin. Et celle de la 4CV de Jean Ortiz aussi ! Avec la suppression de ses portes arrières et du siège passager, l’installation d’un toit ouvrant, elle était devenue un point de vente populaire, mais exigu…

La flotte compte désormais des fourgons Peugeot, Renault et Citroën plus grands et adaptés à des livraisons plus lointaines. Les distances à parcourir sont énormes, les camions isothermes se développent donc dans le même temps. Ces camions assurent la livraison d’une production de glace qui dépasse, en 1960, les 4 millions de litres.

En 1970 la flotte aux quatre lettres compte 600 véhicules. Une époque depuis laquelle les véhicules, leur marque, leur taille et leur nombre n’ont cessé de se multiplier et de se diversifier pour réussir à livrer jusqu’à 80 millions de litres de glace en 1994.Une flotte Miko devenue célèbre en tant que membre actif de la caravane du Tour de France. Les spectateurs se souviendront longtemps de ce véhicule publicitaire révolutionnaire, dessiné par le styliste Philippe Charbonneaux et racheté à l’Armée de l’Air. Au look aérodynamique, il servait aussi bien de point de vente que de véhicule-podium.